L'ancien hôtel-Dieu Banon
L'ancien hôtel-Dieu Banon

Actualités

L'exposition sur les objets issus de l'artisanat ouest africains de forge fonderie récupération a traversé la rue. Elle a quitté le rez-de-chaussée de l'ancien hôtel-Dieu pour s'installer dans la petite maison d'en face, brute de décoffrage elle aussi : murs en pierres, poutres, treillis soudés des anciens chantiers, caisses qui ont servi à rapporter d'Afrique les objets exposés On baigne dans la récupération !

Il  a plus de cinq cents objets dans l'expo : matériel agricole, pièces de rechange de charrues, ustensiles de cuisine, objets de la maison, pièces de rechange pour des mobylettes, baby-foot, des cuillers et fourchettes d'une étonnante finesse, en fonte d'aluminium, comme les marmites bien connues des Sénégalais, notamment, qui prétendent y faire le meilleur tiéboudien, en oubliant que ladite fonte d'aluminium est assez toxique, ..... 

On y trouve sans doute la plus petite chose en aluminium fondu en même temps que la plus grosse, avec d'une part le petit nécessaire pour se curer les ongles et se gratter les oreilles, et d'autre part l'énorme marmite ghanéenne utilisée au Burkina Faso par les préparatrices de la bière de mil. 

On y entre gratuitement toute l'année. La lumière y est solaire et faible. Nous cherchons un moyen économique d'éclairer l'expo, sachant qu'il n'y a pas d'électricité dans ce local. 

 

La Maison des soeurs a restauré ses quatre façades

L'ancien hôtel-Dieu fait sa fête hors ses murs

L'ancien hôtel-Dieu fait sa fête, cette année 2013, hors ses murs, dans l'ancienne église avec trois évènements majeurs :

  • Un concert de piano le samedi 10 août, donné par Anne Marie Fijal, dont les spectateurs venus nombreux ont de toute évidence fortement apprécié la qualité de l'interprétation puissante et très personnelle des musiques de Chopin, Litz et elle même. Anne Marie Fijal, qui a longtemps travaillé avec Colette Magny, est une concertiste de renommée internationale qui a donné des concerts dans de nombreux pays et qui nous a fait l'honneur de venir à Banon cet été : http://www.village-banon.fr/agenda-a-venir.php?event=936

Deux évènements restent à venir, qui vont encore marquer cette fête :

  • Jean Pierre Beauredon, le 13, avec un spectacle de théatre chanté, sur des textes de Philippe Léotard : Pas un jour sans une ligne. On peut attendre de l'interprétation de JP Beauredon, qui retrouve à cette occasion l'esprit et la force de son précédent spectacle chanté sur des textes de Bukowski, une émotion à couper le souffle et à coller les spectateurs sur leurs chaises. Jean Pierre Beauredon est comédien, bien connu des toulousains, où il réside depuis toujours, directeur de la Compagnie Beaudrain de paroi, et directeur du théatre du Tracteur, à Cintegabelle, dont la qualité des spectacles proposés lui vaut de faire le plein à chaque représentation. Jean pierre est venu plusieurs fois à Banon, pour y jouer le Fétichiste et Zoo story, notamment, et pour donner des cours de théatre lors des stages de Récréation : http://www.village-banon.fr/agenda-a-venir.php?event=937
  • Pascaline Ponti, le 14, donne du Phèdre de Racineune interprétation originale, seule en scêne. Pascaline Ponti est comédienne et metteur en scêne. Elle a notamment travaillé avec Peter Brook et Antoine Vitez : http://www.village-banon.fr/agenda-a-venir.php?event=938

Ces deux soirées seront suivies d'un pot sur la place de l'ancienne église offert par l'ancien hôtel-Dieu à tous les spectateurs, puis d'un dîner servi à l'intérieur de la maison, pour les proches.

La fête de l'ancien hôtel-Dieu est une prolongation des fêtes du vieux village des années 80 à laquelle il faut ajouter le clin d'oeil aux marionnettes géantes dont la créatrice sera cette année dans nos murs, Nadia Arlaud. Celles et ceux d'entre vous qui ne les ont pas vues lors des fêtes passées, pourront les apercevoir dans leur repère de la montagne magique, au rez-de-chaussée de l'hôtel-Dieu, derrière les petits fenestrons.

Tous les spectacles sont montés en collaboration avec Banon Culture dont nous saluons ici le responsable, Pierre Bourachot, qui fait un excellent travail non seulement sur le terrain, dans l'éancienne église, mais aussi la nuit, chez lui, pour documenter le tout. Nous lui devons aussi les textes d'information sur les artistes, pour lesquels les liens sont cités ci-dessus, et l'en remercions.

Résidence de musiciens dans la Maison des soeurs

La salle de jeu est transformée en studio de répétition. Y sévissent Mathias Berthier, Grégoire Scalabre et Virgile Rouchon, tous plus ou moins neveux du proprio des lieux ! L'esprit des malades des 17ième et 18ième siècles qui furent soignés dans cette même salle, du temps où elle était l'hôpital de Banon, doivent virvolter dans le ciel de l'hôtel-Dieu !

Pia, la compagne de Grégoire en avait déjà senti la présence en y entrant ! C'est clair, ils sont là.

Jean Pierre Arlaud

Jean Pierre Arlaud comptait parmi les personnages qui ont marqué l'histoire récente de l'ancien hôtel-Dieu, ces dernières 37 années. Nous l'avions rencontré par hasard, l'été 1980, sur la place du village, un soir. Nadia, son épouse, et leurs deux fils, Blaise et Guillaume, avaient monté avec lui leur petit théatre itinérant. Un petit théatre pour rire, en trompe l'oeil, sans animaux en laisse ou en cage, avec des altères en papier maché, des fléchettes sans pointes, un ours sous un masque de marionnette, et tant d'accessoires qui ont enchanté le public. Au point que nous les avons invités à monter dans le vieux village et à faire un petit tour dans nos murs. Et l'aventure commencée ce soir là ne s'est plus arrêtée.

C'est donc l'histoitre de ce petit spectacle, rejoué le lendemain à Puyharas, puis des stages de marionnettes géantes commencées l'été suivant, et répété six années durant, des Fêtes du vieux village de Banon, entre 81 et 86, des soirées autour de la longue table de bois à hancy, la petite banlieue genevoise où ils habitent, du ski à Thônes et à La Clusaz, du Pin de Galles, près du Pradet, du pays dogon, au Mali, des bouts de film sur la préparation d'un de leurs spectacles, de Tommy, de Seydina, de Guillaume, l'enfant roi, Tadzio du Mort à Venise au Grand opéra de Genève, du mariage de Seydou à Dakar, des loukoums rapportés de Turquie, et puis de l'installation des marionnettes dans la salle d'exposition au rez-de-chaussée de l'ancien hôtel-Dieu, par Jean-Pierre, Nadia et Eric, il y a quelques années. 

Fin 2012, lors de la création de la montagne magique (voir ci-dessous), Jean-Pierre et Nadia n'étaient pas avec Caroline et Eric, car Jean Pierre était malade. Nous leur avons envoyé des photos et ils nous ont remerciés d'avoir ainsi redonné vie aux marionnettes.

Et puis Jean Pierre nous a quitté, en ce mois de décembre, emporté par ce foutu cancer qui emporte tant de nos amis et parents. Il reste présent dans la montagne magique au milieu des marionnettes et son souvenir n'est pas prêt de s'effacer de nos coeurs ni des murs de l'ancien hôtel-Dieu.  

Hébergeur du site

1&1 Internet SARL

7, place de la Gare

BP 70109

57201 Sarreguemines Cedex

Comment nous joindre

Ancien Hôtel-Dieu

Rue de l'ancien hôtel-Dieu

04150 Banon

Eric Silvestre 04 92 73 22 83 / 06 14 49 68 97 ericsilvestre@yahoo.fr,

Dominique Gros 04 92 73 27 66 /06 08 96 37 17 dg.banon@wanadoo.fr

Sylvie Blum blum.sylvie@gmail.com

Caroline Arrighi de Casanova caroline.arrighi@wanadoo.fr

Actualités

René s'est envolé

L'histoire de l'ancien hôtel-Dieu c'est en partie celle des stages et des fêtes que nous y avons organisés, en même temps que l'histoire d'une bande d'amis venus d'horizons divers, qui ont donné vie à ce petit village de Haute Provence René Esmieu était l'un de nous, ami, engagé dans la gestion muicipale, et complice de toutes les fêtes, jusqu'à cette dernière soirée tripot, en octobre. Etrange photo, dans laquelle René semble déjà ailleurs ! 

Tu restes avec nous, René, tu fais partie de notre histoire. 

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Ancien Hotel-Dieu de Banon