L'ancien hôtel-Dieu Banon
L'ancien hôtel-Dieu Banon

Souvenirs souvenirs

Petites histoires des années de folie

Fin de soirée dans la piscine de Puyharas : cette soirée, Serge Devic, le patron de Puyharas, s'en souvient comme d'un léger cauchemar, vu le bordel que nous avons foutu dans la salle à manger, par ailleurs boîte de nuit, avec une piste de danse en contrebas du reste de la salle. Nous avons usé et abusé de la piscine, au point d'y entrer tout habillé, assez classique, il est vrai, mais aussi d'y faire du vélo, moins classique, sans doute. Il y avait dix centimètres d'eau dans la piste de danse transformée en piscine à moustiques .... Après cette soirée, nous avons eu le véto du patron pour toute tentative de nouvelle baignade du genre !

"Ne vous inquiétez pas, nous allons faire vos lits" : Le premier jour de la première saison des stages, en juillet 1976, nous (Sergine, Gilles et Eric) sommes descendus à Puyharas pour l'accueil des stagiaires. Nous avions laissé Jean Marie et Edgar à l'hôtel-Dieu avec mission de monter les lits des stagiaires qui dormaient chez nous. Nous sortions d'un rush de trois mois pour transformer la maison et c'était un peu just. Les planches étaient posées contre le mur, les traverses par terre, les pointes et les marteaux à côté. Ils en en avaient pour quinze minutes. A Puyharas, nous avons pris l'apéritif de bienvenue, dîné, discuté, .... jusqu'à subitement nous demander où étaient passés les stagiaires que nous devions accompagner à l'hôtel-Dieu. Sur quoi Blandine nous a dit qu'ils étaient montés. Panique à bord ! Nous sautons dans la voiture, montons à l'hôtel-Dieu, escaladons quatre à quatre les escaliers jusque dans les chambres du troisième, et trouvons les stagiaires debout dans les chambres, avec leurs valises, à côté de Jean Marie et Edgar qui n'avaient pas monté les lits. Ils avaient arrosé la fin des travaux et oublié les lits, ces enfoirés ! La totale ! Et alors l se passa quelque chose d'exceptionnel. Ce n'est pas la fiction qui a rattrapé la réalité, mais le figuré qui s'est sustitué au littéral. Nous (Gilles et Eric) avons expliqué aux stagiaires de ne pas s'inquiéter et que nous allions faire leurs lits. Avant d'ailleurs de faire leurs lits, mais au sens figuré cette fois. Et alors les menuisiers de l'atelier du Grand jeu ont été plus rapides que leurs ombres et on monté et fait les lits des stagiaires en deux coups de marteau, lesquels stagiaires ont passé leur première nuit de toute évidence dans un étonnant bâtiment habité par d'étonnants personnages.

Comment nous joindre

Ancien Hôtel-Dieu

Rue de l'ancien hôtel-Dieu

04150 Banon

Eric Silvestre 04 92 73 22 83 / 06 14 49 68 97 ericsilvestre@yahoo.fr,

Dominique Gros 04 92 73 27 66 /06 08 96 37 17 dg.banon@wanadoo.fr

Sylvie Blum blum.sylvie@gmail.com

Caroline Arrighi de Casanova caroline.arrighi@wanadoo.fr

Actualités

René s'est envolé

L'histoire de l'ancien hôtel-Dieu c'est en partie celle des stages et des fêtes que nous y avons organisés, en même temps que l'histoire d'une bande d'amis venus d'horizons divers, qui ont donné vie à ce petit village de Haute Provence René Esmieu était l'un de nous, ami, engagé dans la gestion muicipale, et complice de toutes les fêtes, jusqu'à cette dernière soirée tripot, en octobre. Etrange photo, dans laquelle René semble déjà ailleurs ! 

Tu restes avec nous, René, tu fais partie de notre histoire. 

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Ancien Hotel-Dieu de Banon